Réduction d'effectifs en vue pour
PSA Mulhouse

Le 30/04/2019
 
L'arrêt de la fabrication de la Peugeot 2008 au dernier trimestre 2019 va entraîner un passage de la production de trois à une équipe et demie en 2020.
 
La direction de l'usine PSA de Mulhouse a annoncé, ce mardi matin, lors d'une réunion du comité social et économique, l'arrêt de la production de la Peugeot 2008 au cours du quatrième trimestre de l'année 2019. Concrètement, l'équipe de nuit, qui emploie 960 personnes, arrêtera son activité à partir du mois d'octobre. Puis, courant novembre, la deuxième équipe de jour verra ses effectifs amputés de 30%.
L'arrêt de la fabrication de la Peugeot 2008, produite à plus d'un million d'exemplaires depuis 2013, était attendu puisque le nouveau modèle, qui sera fabriqué en Espagne, doit être présenté en juin. Avec 690 véhicules produits chaque jour, la Peugeot 2008 assure actuellement le volume de l'usine mulhousienne qui fabrique aussi les DS7 Crossback, 508 berline et 508 SW dont le lancement commercial est prévu à la mi-juin.
 
Le 30/04/2019 10:30par Laurent Bodin , actualisé le 02/05/2019 à 06:49  Vu 15253 fois
 

Actualité PSA Mulhouse

Le 27/06/2019
 
A partir du 12 Juillet 2019 :
Le service paye ne sera plus accessible !
Pour cela vous devez vous connecter sur le site Live PSA
du service RH. Lien pour se connecter :
 
 

UNSA-Info n° 915

24 avril, par Gilet Jean-Pierre
Au final, la restitution du Grand débat aura confirmé que les contributions des citoyens rejoignent celles portées par l’UNSA et celles que nous avions publiées avec 18 autres organisations dans le Pacte écologique et social :
Urgence de la transition écologique, exigences de la justice sociale et fiscale, des services publics de proximité et des solidarités à renforcer, besoin d’une démocratie plus participative.
La synthèse des conférences locales, les cahiers citoyens ainsi que les contributions, plus libres, individuelles et collectives le montrent très clairement. On retrouve ces préoccupations prioritaires dans les réponses aux questions fermées posées par le Président. Mais comme l’ont rappelé les garants, cette méthode de consultation très contrainte, crée un biais et a été fréquemment dénoncée par les participants.
Pour l’UNSA, il faudra que des actes concrets viennent répondre aux aspirations exprimées.
C’est sur ces actes que l’UNSA jugera l’issue de ce Grand débat. Avec nos partenaires du « Pacte pour le pouvoir de vivre » nous serons très attentifs aux arbitrages de l’exécutif. C’est une occasion que le Président de la République et la majorité ne doivent pas rater. Le deuxième temps de ce quinquennat doit être celui d’un virage social, écologique et démocratique.
Communiqué du 8 avril
Laurent Escure Secrétaire général de l’UNSA
 
24 avril, par Gilet Jean-Pierre
Pour l’UNSA, le 1er mai 2019 doit faire apparaître avec force nos exigences sociales, écologiques, européennes et républicaines le plus efficacement possible. Le 1er mai est une journée symbolique, à nous de faire des actions symboliques qui ont du sens.
Dans cet esprit, nous avons donc recherché avec les organisations syndicales (CFTC, CFDT, FAGE) du Pacte, ce qu’il était possible de faire pour affirmer nos exigences sociales et écologiques et en y rajoutant la dimension sociale européenne et la lutte contre toutes les discriminations.
Nous avons donc convenu d’organiser nationalement un rassemblement militant à Paris en matinée sur cette thématique. Sans doute sur la place « Europe-Simone Veil » près de la station de métro du même nom. Nous vous donnerons les détails pratiques de cette action dès qu’ils seront définitivement calés.
24 avril, par Gilet Jean-Pierre
Mercredi 17 avril, Dominique Corona, Secrétaire national en charge de la protection sociale et Annick Fayard, Conseillère nationale retraite et santé au travail ont rencontré les équipes du Haut -commissaire en charge de la Réforme des retraites. Cette réunion avait pour objectif d’échanger sur les droits de solidarité dans le cadre d’un système universel de retraites et de réfléchir sur la gouvernance d’un tel système.
Les équipes du HCRR ont rappelé que le passage à un système en points permet de préserver la prise en compte des interruptions involontaires d’activité par le système de retraite.
24 avril, par Gilet Jean-Pierre
Alors qu’ADP enregistre des bénéfices records, le projet de loi ouvrant la cession d’aéroport de Paris a été adopté samedi 16 mars par l’Assemblée nationale. L’UNSA SAPAP par la voix de Laurent Garssine s’oppose cette décision. L’Etat détient 50,6% du capital. Avec un chiffre d’affaires en progression, les résultats dégagent des bénéfices qui tombent dans les caisses de l’État.
24 avril, par Gilet Jean-Pierre
La section spécialisée NAT (Agriculture, développement rural et environnement) du Comité économique et social européen est compétente dans un large éventail de domaines, tels que la Politique agricole commune (PAC), la durabilité alimentaire, la protection de l’environnement, l’économie circulaire, la mise en œuvre des Objectifs de développement durable (ODD) de l’Organisation des Nations unies et le changement climatique.
Arnaud Schwartz et Istvan Komoróczki viennent d’être nommés co-rapporteurs d’un avis devant indiquer "comment la société civile organisée pourrait contribuer à une meilleure mise en œuvre du droit de l’environnement de l’Union Européenne " et comporter des recommandations générales (par exemple liées aux questions de respect du droit, de moyens humains et de participation, évidemment), ainsi que des recommandations thématiques liées au droit européen.
L’UNSA, représentée par Émilie Trigo et Rachel Brishoual, Secrétaires nationales, ainsi que Chloé Bourguignon, Secrétaire régionale, a été entendue à Strasbourg, le mardi 16 avril 2019, dans le cadre d’une audition commune avec la CFDT.
24 avril, par Gilet Jean-Pierre
Dans tous les secteurs, l’UNSA poursuit sa progression !